Vie d’entreprise : les « Dark Sites » pour réagir efficacement en situation de crise

Dark Sites

Actuellement, de nombreuses entreprises recourent aux « dark sites » pour répondre de manière efficace à une situation de crise. Mais de quoi s’agit-il réellement et quels sont les avantages auxquels ils ouvrent droit ?

Les « Dark Sites » : qu’est-ce que c’est ?

Connus sous plusieurs noms dont entre autres « sites shadows » ou « sites cachés », les « dark sites » sont des outils de communication en ligne spécifiques dont le but est de pouvoir faire face rapidement à une situation de crise telle qu’un mauvais buzz, une catastrophe industrielle ou encore un rappel de produit.

Prenant la forme d’un site web ou d’un blog, ces plateformes dédiées possèdent une adresse internet bien distincte, une armature ainsi qu’une charte graphique prédéfinie. Elles disposent également d’espaces qui n’attendent plus qu’à être remplis selon la nature de la crise rencontrée. Elles ont été conçues de manière à pouvoir être activées et mises en ligne en quelques heures seulement dès le déclenchement d’une crise.

« Dark Sites » : quels avantages ?

Grâce aux privilèges que confèrent internet, les « Dark Sites » offrent la possibilité d’accéder directement et rapidement à l’information. Et ce, qu’il soit nécessaire de passer par des intermédiaires. Un avantage qui profite non seulement aux internautes et aux journalistes, mais aussi, et surtout aux entreprises qui peuvent être visibles par le plus grand nombre. Ils permettent également d’éviter tout encombrement du serveur principal de l’entreprise et de dissocier la problématique de crise du reste de la communication de l’entreprise.

Mais le plus grand avantage des « dark sites » reste certainement le gain de temps de réaction qu’ils offrent aux entreprises. Un temps qu’il faut tout de même savoir gérer sous peine de susciter la suspicion auprès du grand public.




Ajouter un commentaire